Le Jeu du Carrosse, également appelé Jeu du Cocher

Un exercice théâtral et fédérateur pour votre animation de mariage.

Parmi les jeux de mariage auxquels on assiste, certaines animations se révèlent toujours comme des valeurs sures pour ce qui est de générer une bonne ambiance.

 D’abord parce que ces jeux impliquent les convives, qui deviennent alors acteurs d’une journée chère à vos yeux. Puis parce que la simplicité avec lesquels ils s’organisent permet un lâcher prise tout a fait approprié en terme d’improvisation.

 Leu Jeu du Carrosse fait partie de ces animations phare de la fête. En effet, à partir d’une implication toute relative, ainsi qu’une dosette de bonne humeur, voici une animation capable de briser la glace entre convive mais surtout capable de fédérer.

 Il s’agit notamment d’un petit exercice théâtral, au cours chaque apprenti-comédien devra jouer son rôle sans fausse note.

 Quant à la question de la mise en place, un apport rudimentaire sera suffisant. Autant dire qu’il n’y a aucune excuse pour passer du bon temps.

Qui sont impliqués : Les mariés + 8 participants participants

Matériel nécessaire : 9 chaises. Déguisements et accessoires de circonstance sont un plus.

Durée approximative de l’animation “Jeux du Carrosse”: 15 minutes

Contexte idéal : Mariage

Règles du Jeu du Carrosse

Dans un premier temps, dix personnes seront désignées parmi l’assemblée. Elles prendront chacune place sur une chaise, sur un emplacement suffisamment dégagé afin de permettre leurs mouvements. Idéalement, au centre du lieu de réception. Ces chaises pourront être alignées de manière à figurer un carroose (voir image ci-dessous).

Seront ensuite nommés :

– Un meneur de jeu, dont la lourde tâche sera de conter une histoire de façon claire et audible .

– Un Roi ainsi qu’une Reine. dont le rôle sera joué par les mariés, idéalement.

– Deux Chevaux (droite / gauche)

– Un Cocher. Le cocher étant particulièrement sollicité, confiez ce rôle à une personne locomotive de la bonne humeur!

– Et enfin, quatre Roues (avant droite / gauche – arrière droite / gauche)

Une fois la mise en place effectuée, concentration, réactivité et vivacité seront de rigueur!

Le conteur débutera la lecture d’histoire au cours de laquelle il désignera à de multiples reprises chacun des acteurs installés

Cette histoire narre le périple, en carrosse, d’un roi et d’une reine qui impliquera tous les protagonistes.

Ainsi, dès lors que le conteur prononcera le mot “carrosse”, tous les participants devront se lever et faire une fois le tour de leur chaise.

Mais lorsqu’il lira les mots “roi”, “reine”, “cheval blanc”, “cheval noir”, “cocher”, “roue avant” “droite” / “gauche”, ou “roue arrière” “droite”/”gauche”, c’est le candidat désigné comme tel au début du jeu et uniquement lui qui devra se lever et faire le tour de sa chaise avant de se rasseoir.

Charge au conteur de lancer l’histoire de manière lente, puis d’accélerer la cadence au fur et à mesure, de manière à ce que le couple royal arrive à bon port. Son plus grand talent sera enfin de captiver les participants en les rendant passifs de leur rôle à jouer. Mais surtout, il doit toujours leur permettre de laisser libre court à leur imagination.

La mission consiste donc à ce que chacun des élements de l’histoire remplisse son rôle suffisamment vite et sans se tromper.

A chaque erreur, si un candidat se lève par erreur ou si l’un d’entre eux oubliait tout simplement de se lever à la lecture de son statut, ce dernier est éliminé et reçoit alors un gage.

Les derniers candidats n’ayant commis aucune erreur à la fin de la lecture sont les gagnants du jeu et pourront se voir remettre une récompense. Mais l’idéal est qu’il n’en reste plus qu’un! A chacun donc de jouer de sa ruse pour toujours mieux duper son adversaire!

Un exemple d’histoire à lire pour le Jeu du Carrosse.

Les personnages actifs de l’histoire sont mentionnés en caractère gras. Pour le succès du jeu, le conteur pourra marquer un petit temps d’arrêt en tant opportun et qui disparaitra au fur et à mesure de sa lecture.

Je m’en viens vous narrer la fabuleuse histoire

d’un roi et de sa reine, qui, contre un à-valoir,

caressaient somme toute le rêve de leur vie:

découvrir en carrosse les mystères de Paris…

C’est d’une humeur gaillarde, à la lueur du jour,

que leur fidèle  cocher maitre du calembours,

les installa dare-dare dans un somptueux carrosse 

et quitta leur palais vers des coins plus atroces…

Nul n’avait jamais vu si belle diligence,

un cheval blanc doté d’une grande intelligence

un cheval noir paré sans nulle négligeance

à qui roues droites et gauches assurèrent allégeance.

Aussi tous s’élancèrent par delà les faubourgs jusqu’à enfin atteindre porte de Clignancourt

C’est alors que le roi eu l’idée lumineuse de s’arrêter manger quelques légumineuses.

Ravie, la reine adroite et tout a fait de droite consulta son cocher quant au lieu idéal

Pas peu fier d’assister son altesse royale, il designa du doigt l’ auberge familiale…

Ici c’est la famille scandait l’hote des lieux, autoproclamé maitre des feuilles, du milieu

Le repas fut copieux et quelle fut la surprise de découvrir enfoui un tel lacher prise.

OK

Ce site web utilise les cookies. Veuillez consulter notre politique de confidentialité pour plus de détails.